stephane_hessel_buyuk_direnisci225

Büyük direnişçi Stephane Hessel hayatını kaybetti!

Dünyaca ünlü Fransız direnişçi, yazar Stephane Hessel 95 yaşında hayatını kaybetti.

Yazar, diplomat, filozof, eğitimci, sosyalist Stephane Hessel 95 yaşında hayata gözlerini yumdu.

Hayatı boyunca eşitsizliklere karşı mücadele veren Hessel, İkinci Dünya savaşında Nazi toplama kampından kurtulmuş ve Fransız direnişinin simge isimlerinden biri haline gelmişti.

1944’te Ulusal Direniş Kurulu Programı ve 1948’de Birleşmiş Milletler İnsan Hakları Evrensel Bildirisi’ni kaleme alanlar arasında yer alan Hesselin ilk olarak 2010'da Fransa'da yayımlanan ve en çok satanlar listesine giren kitabı “Öfkelenin”, “Occupy Wall Street” hareketinin de esin kaynağı olmuştu.

Kitap 35 ülkede 4,5 milyonun üzerinde satarken, “Öfkelenin”den dört ay sonra yayımlanan söyleşi kitabında ise toplumları mücadele etmeye çağırmış ve şunu söylemişti:

“Direnişin ilk aşaması öfkelenmek, yaşanan haysiyetsizliklere kayıtsız kalmamak, infial duymaksa ikinci ve belirleyici aşaması eyleme geçmektir.”

soL Portal yazarlarından, Uğur Hüküm Hessel'e sorma fırsatı bulduğu “Geçtiğimiz 7 Şubat’ta Arap halklarıyla dayanışmaya dönüşen ‘Yaratmak Direnmek, Direnmek Yaratmaktır’ gecesinde yaptığınız konuşmada sahnede 94 yaşında ne kelime, 24 yaşında genç bir adam vardı. Sürekli hareket halinde, neşeli ve umutlusunuz... Nedir bunun sırrı?” sorusuna ise şu yanıtı almıştı:

(Yazıyı okumak için tıklayın!)

Ben hayatım boyu sosyalist oldum. Öyle öleceğim. Ama öncelikle mutlu bir insanım. Bu mutluluğumu kadınlara, başta da anneme borçluyum.

Annem, daima her koşulda mutlu olmayı bileceksin, mutluluk bulaşıcıdır, sen mutlu olursan etrafındakiler de mutlu olur, bu da yine senin mutluluğunu arttırır, derdi. Hep annemin sözünü tuttum.

(soL- Haber Merkezi) - 27 Şubat 2013

**************************************************************************************************************

indignez_vous_stephane_hessel1

Stéphane Hessel est mort à 95 ans!

L'ancien résistant, déporté, Stéphane Hessel, qui était, au terme d'une carrière de diplomate et d'un parcours de vie hors norme, revenu sur le devant de la scène en publiant un petit livre intitulé "Indignez-vous!", est mort à l'âge de 95 ans.

Né le 20 octobre 1917 à Berlin, "l'année de la révolution soviétique", aimait-il à rappeler, dans une famille juive convertie au luthéranisme, il arrive en France en 1925.

Naturalisé français en 1937, normalien, diplômé d'études supérieures de philosophie, il est mobilisé en 1939. Fait prisonnier, il s'évade et rejoint Charles de Gaulle à Londres. Envoyé en France en 1944, il est arrêté par la Gestapo et déporté à Buchenwald, où il maquille son identité pour échapper à la mort. Il s'évade de nouveau, est rattrapé, saute d'un train, rallie les troupes américaines, arrive Gare du Nord en mai 1945.

A la Libération, Stéphane Hessel entame une carrière diplomatique. Il est alors détaché au secrétariat général de l'ONU (1946-1951). Il participe, aux côtés de René Cassin, à l'élaboration de la Déclaration universelle des Droits de l'homme, sans en être rédacteur.

Il est ensuite notamment, conseiller au cabinet de Mendès-France (1954-1955), premier conseiller à Saïgon (Vietnam) (1955-1957), conseiller puis chef de la mission culturelle et universitaire à Alger (1964-1968).

Il est envoyé en mission pour tenter d'obtenir la libération de l'otage française Françoise Claustre en 1975, mais il échoue.

Stéphane Hessel aura eu des vies multiples. Il a été président de l'Office national pour la promotion culturelle des immigrés. Il est ensuite représentant permanent de la France auprès de l'Office des Nations-Unies en 1977. Puis il sera délégué interministériel pour les questions de coopération et d'aide au développement.
Stéphane Hessel a aussi été membre de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (1982-1985), membre du Haut conseil à l'intégration (1990-1994) et du Haut-Conseil de la coopération internationale (1999-2003).

Elevé à la dignité d'ambassadeur de France par François Mitterrand en 1981, il milite pour les sans-papiers --il est médiateur lors de l'occupation à Paris de l'église Saint-Bernard-- et pour les Palestiniens, ce qui lui vaut les foudres des associations juives.

En politique, il a suivi ses amis, d'abord Pierre Mendès-France, puis soutenu Michel Rocard en 1985, s'est présenté en 2010 en position inéligible sur les listes d'Europe-Ecologie et a apporté en 2012 son soutien au candidat PS François Hollande.

Mais c'est son manifeste "Indignez-vous!" (Indigène), vendu depuis octobre 2010 à quelque 4 millions d'exemplaires dans le monde, qui en a fait une célébrité. Le terme d' "indignés" a été repris par les manifestants, notamment en France, en Espagne et en Grèce, et dans le monde entier des mouvements se réclament de son message.

Par Christian Meyze Publié le 27/02/2013

http://paris-ile-de-france.france3.fr/2013/02/27/stephane-hessel-est-mort-95-ans-207221.html

**********************************************************************************************************


indignez_vous_stephane_hessel225

Stéphane Hessel, l'homme d'un siècle!

L'auteur de «Indignez-vous !», ancien résistant et diplomate, s'est éteint cette nuit à l'âge de 95 ans.

Par LIBERATION avec AFP

Stéphane Hessel, ancien résistant et diplomate français, auteur du livre Indignez-vous !, est mort dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 février à l'âge de 95 ans, a annoncé son épouse Christiane Hessel-Chabry.

Ambassadeur de France, ancien résistant et déporté, Stéphane Hessel a mené une grande carrière de diplomate atypique et a connu une immense notoriété il y a deux ans, avec le succès phénoménal de son petit livre Indignez-vous !.

Au fil des ans, il a alterné les fonctions à l’ONU, concernant l’aide au développement, et des postes dans la haute fonction publique française touchant à la coopération. Ancien membre de la Commission nationale consultative des droits de l’homme (1992-2005), il était resté très actif après sa retraite en 1983, notamment médiateur pour les sans-papiers de l'église Saint-Bernard, à Paris en 1996-1997. Stéphane Hessel avait alors plaidé la cause des 350 Maliens qui occupaient le lieu de culte face au gouvernement Juppé :

Né le 20 octobre 1917 à Berlin, arrivé en France à 7 ans, Stéphane Hessel était le fils de Franz et Helen Hessel, née Grund, qui inspireront, avec l'écrivain Henri-Pierre Roché, le trio «Jules et Jim» porté à l'écran par François Truffaut.

Naturalisé français en 1937, normalien, diplômé d'études supérieures de philosophie, il est mobilisé en 1939 et rejoint les Forces françaises libres en 1941. Arrêté par la Gestapo, il est déporté en 1944 à Buchenwald.

Il se confie dans un long entretien télévisé en 2002 sur son engagement aux côtés des résistants, racontant n'avoir «pas hésité» et avoir su très vite qu'il lui fallait «se battre».

A la Libération, il entame une carrière diplomatique comme détaché au secrétariat général de l’ONU (1946-1951). Il participe, au côté de René Cassin, à l'élaboration de la Déclaration universelle des droits de l’homme, sans en être rédacteur.

Il est ensuite notamment conseiller au cabinet de Mendès-France (1954-1955), premier conseiller à Saïgon (Vietnam) (1955-1957), conseiller puis chef de la mission culturelle et universitaire à Alger (1964-1968). En 1975, alors conseiller du ministre de la Coopération, il échoue dans sa mission pour faire libérer Françoise Claustre, otage au Tchad.

En 1994, un documentaire consacré à Stephane Hessel, «Der Diplomat», relate sa carrière dans la diplomatie et donne lieu à un reportage sur sa vie, diffusé sur France 3 :

Nommé président de l’Office national pour la promotion culturelle des immigrés, il est ensuite représentant permanent de la France auprès de l’Office des Nations-Unies en 1977. De 1981 à 1983, il est délégué interministériel pour les questions de coopération et d’aide au développement.

Stéphane Hessel a aussi été membre de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (1982-1985), membre du Haut conseil à l’intégration (1990-1994) et du Haut-Conseil de la coopération internationale (1999-2003).

Grand officier de la Légion d’honneur, Croix de guerre 1939-45, Rosette de la Résistance, il a publié Danse avec le siècle (1997), Dix pas dans le nouveau siècle (2002), Citoyen sans frontières (2008), Le Chemin de l’espérance avec Edgar Morin (2011), Engagez-vous (2011), livre d’entretiens avec Gilles Vanderpooten.

En 2012, Stéphane Hessel et Albert Jacquard ont conjugué leurs voix pour lancer un appel contre l’arme atomique dans Exigez ! Un désarmement nucléaire total.

Mais c’est son manifeste Indignez-vous! (Indigène), vendu depuis octobre 2010 à quelque 4 millions d’exemplaires dans le monde, qui en a fait une célébrité. Et le terme d'«indignés» a été repris par les manifestants, notamment en France, en Espagne et en Grèce.

Libération - 27 février 2013

http://www.liberation.fr/societe/2013/02/27/stephane-hessel-est-mort_884958

Son Yazılar